Douglas DC-8

Le DC-8 fut parmi les premiers avions à réaction civils et fut construit lors de la période appelée de l’ère du jet. Cependant il avait déjà un peu de retard sur ses principaux concurrents, à savoir que le premier avion commercial à réaction, le De Havilland Comet, fit son premier vol en juillet 1949 et entra en service en 1952. Une série de crash entraine la suspension des vols du Comet en 1954, date à laquelle Boeing fit voler son 707. L’équipe de Douglas évaluait, avant même le premier vol du DC-7, la faisabilité d’un avion de ligne à réaction mais au vu des crashs du Comet le projet fut plus que ralenti. Plus encore, Douglas songea à une version allongée du DC-7D, en mettant en avant une technique éprouvée.

Ce ne fut qu’un an après le premier vol du B-707, que Douglas entreprit l’étude du DC-8 en 1955.

Si le DC-8 n’eut pas le succès auprès des militaires de son concurrent de chez Boeing, il n’en fut pourtant pas moins un avion apprécié pour certaines opérations, principalement lié au transport de fret. C’est ainsi que les aviations espagnoles, gabonaises, omaniennes, péruviennes, philippines, et thaïlandaises utilisèrent cette machine.

Le cas de la France et des États-Unis est particulier :

  • L’Armée de l’Air utilisa ses DC-8 autant comme avion de transport de fret que comme plateforme de CME. Dans ce dernier cas ce sont deux avions qui furent transformés sous la désignation de Sarigue jusqu’à leur retrait au début du XXIe siècle. L’un des deux est exposé sur le tarmac du Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget.
  • L’US Navy de son côté eut recours à une version d’entraînement à la guerre électronique avec son seul et unique EC-24A, un appareil désormais retiré du service et conservé à Davis Monthan.

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire