Boeing 747-8

Le 747-8 est un développement du Boeing 747 qui profite des améliorations technologiques et aérodynamiques. Les deux versions du 747-8 ont un fuselage allongé de 5,6 m (18,3 ft) par rapport au 747-400 ce qui amène la longueur totale à 76,25 m (250 ft 2 in). Le 747-8 est le plus long avion à passagers au monde, dépassant l’Airbus A340-600 d’environ 0,91 m (3 ft). Avec une masse maximale au décollage de 442 000 kg (975 000 lb), le 747-8 est l’avion le plus lourd, commercial ou militaire, construit aux États-Unis.

Comparé au 747-400, les changements principaux se situent sur les ailes qui ont été entièrement modifiées. La flèche et la structure de base sont conservées pour limiter les coûts, mais les ailes sont plus épaisses et longues, et l’aérodynamique recalculée. La distribution de pression et les moments de flexion sont différents ; la voilure de la version passagers emporte 243 120 L (64 225 gal US) de carburant et celle de la version cargo en emporte 230 630 L (60 925 gal US). L’envergure accrue nécessite des aéroports de catégorie F plutôt que E, comme pour l’Airbus A380. La nouvelle voilure est équipée de volets extérieurs à fente unique et de volets intérieurs à double fente.

Le moteur General Electric GEnx destiné aux 747-8 et 787 exposé au Salon du Bourget 2009.

Des saumons d’aile inclinés, similaires à ceux utilisés sur les Boeing 777-200LR, 777-300ER et 787, équipent la nouvelle version du 747 à la place des winglets du 747-400. Ces structures permettent de réduire les tourbillons marginaux aux extrémités des ailes, diminuant les turbulences de sillage et la traînée, augmentant ainsi l’efficacité énergétique. Une réduction de masse est permise par l’introduction des commandes de vol électriques pour la majorité des contrôles latéraux.

La capacité supplémentaire de carburant dans la voilure redessinée par rapport du 747-400 supprime le besoin de modifier de manière significative l’empennage horizontal pour qu’il puisse recevoir des réservoirs supplémentaires, ce qui permet d’économiser à nouveau. La dérive du 747-8, qui lui donne une hauteur de 19,35 m (63 ft 6 in), reste en grande partie inchangée. La partie inférieure du gouvernail, initialement à une articulation passe à deux articulations, afin d’accroître ses effets en cas de perte des deux moteurs d’un même côté. Du plastique à renfort fibre de carbone est utilisé pour la cellule du 747-8 afin de réduire la masse.

L’avion est parcouru par 214 km de câbles.

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire